4 règles d'or pour un bon pilotage

4 règles d’or pour un bon pilotage

4 règles d’or pour un bon pilotage

Quelque soit votre niveau en matière de pilotage, il est toujours bon de faire une piqûre de rappel au sujet des bases. Voilà donc quelques règles d’or à (re-)découvrir pour devenir (ou rester) le meilleur !

Le freinage

C’est sans aucun doute le plus important à maîtriser. Tout d’abord pour des raisons de sécurité : vous devez être capable de ralentir fortement votre vitesse et d’arrêter votre sprint car en cas de problème. De plus, une bonne maîtrise du freinage vous permettra de faire la différence en cas de bagarre de peloton et de sortir du lot.
Alors, quelle est la caractéristique principale d’un freinage efficace ? Il doit être dégressif ! C’est-à-dire que vous devez freiner fort au début, puis relâcher doucement la pression sur la pédale au fur et à mesure de votre ralentissement.
Si vous gardez le pied fortement appuyé  sur la pédale tout au long du freinage, les roues risquent de se bloquer. Attention, donc !

La position de conduite

L’intérêt d’adopter une bonne position de conduite est de trouver le meilleur équilibre entre l’amplitude, la force et la précision de vos actions sur le volant et les pédales. Placez-vous bien au fond de votre siège, de manière à pouvoir poser votre poignet sur le sommet du volant pour tirer dessus sans avoir à décoller ni les épaules ni le dos, du dossier de votre siège !
N’oubliez pas non plus de prendre un minimum en compte votre propre confort : vous allez passer du temps dans votre véhicule avec un maximum de sensations fortes !

La position des mains sur le volant

Vous ne conduisez pas votre voiture quotidienne : oubliez la position 10h10 ! Pour piloter, la meilleure position des mains au neutre (quand le volant est droit) est 9h15. De cette manière, vous aurez la meilleure répartition des mains sur le volant et donc une plus grande précision dans vos actions, mais également davantage de force et d’amplitude. Enfin, comme vos mains sont placées plus bas qu’en position 10h10, vos bras fatiguent moins. Attention toutefois : gardez toujours les deux mains sur le volant !

Le regard

La projection de votre regard sur la piste va être déterminante pour votre trajectoire. C’est également lui qui va conditionner le placement de votre sprint car sur la piste. Vous devez toujours regarder le plus loin possible afin d’anticiper au mieux et au plus tôt vos prochaines actions. A l’entrée d’un virage, visualisez toujours le point de corde avant de braquer vos roues pour bien doser votre trajectoire ainsi que le freinage. Pendant que vous braquez, visez le point de corde mais visualisez également la sortie du virage. Enfin une fois en sortie de virage, projetez déjà votre regard sur le suivant. “Le pilote visualise le futur et ressent le présent”, dit le sage !

Maintenant que les rappels sont faits, il ne vous reste plus qu’à les mettre en pratique ! Pourquoi pas au cours de l’un de nos stages de pilotage, ou de la compétition Le Volant ?