Laurent Adolphe, un pilote ambitieux !

Laurent Adolphe, un pilote ambitieux !

Laurent Adolphe, un pilote ambitieux !

La deuxième sélection de la Compétition du Volant 2015 le 7 juin dernier a donné son lot de performances. Laurent ADOLPHE, un nantais passionné de sprint car, a terminé 1er avec un chrono de 52.48 secondes et répond aux questions d’Evo Sprint.

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Laurent ADOLPHE, j’ai 32 ans et j’habite en région Nantaise. Je travaille chez Airbus à Nantes en tant que technicien sur machine à commande numérique.

D’où te vient ta passion pour les sports automobiles ?

Depuis que j’ai l’âge de conduire des mobylettes, je me suis passionné pour la mécanique et en particulier pour les moteurs. A 14 ans je roulais en scooter et dès que j’ai eu mes 18 ans, la passion de la voiture a pris le dessus. J’ai alors commencé à me renseigner afin de pouvoir préparer ma voiture. La passion du sport automobile m’a d’ailleurs poussé à faire l’École de la Performance à Nogaro pour être technicien dans la compétition ; j’ai fais mon stage dans le rallycross (Championnat de France).

Que fais-tu dans la vie, à côté de cette passion ?

Mon temps en ce moment est destiné à ma nouvelle maison et à sa rénovation…

Te souviens-tu de la première fois que tu es allé voir une course ?

Ca doit être le championnat de France de Runs FFSA lorsque j’avais 18 ans.

Depuis quand pilotes-tu ?

Dès que j’ai eu mon permis, j’ai développé une conduite sportive. Ensuite, habitant en région parisienne, je suis allé faire des Runs sauvages avec la voiture que j’avais préparé. A côté de cela, je faisais également des sorties en allant faire des sessions de karting loisir avec mes amis.

Qu’est-ce qui t’a décidé à te lancer dans le pilotage de sprint car ?

J’ai découvert cette discipline par le biais du rallycross. Des amis rencontrés là-bas m’ont amené voir des courses d’autocross et j’ai alors découvert une machine qui correspond totalement à mes attentes : de la puissance, de la glisse et une meute avec qui m’élancer. En allant à Mauron en 2013, j’ai découvert Evo Sprint, qui proposait des stages de pilotage. J’ai donc voulu essayer les machines lors d’une matinée de stage à Saint-Vincent-des-Landes en 2014. En sortant du sprint car je n’avais qu’une seule envie : recommencer!

Le Volant, c’est ta première compétition ?

Oui.

Pourquoi avoir voulu participer ?

Pour être honnête, le tarif pour effectuer 5 tours de piste est très attractif ! La première de mes motivations était celle-là. Puis, dès la première phase de la sélection, je me suis rendu compte que j’avais peut-être les capacités de tirer mon épingle du jeu : l’esprit de compétition était clairement là !

Quel effet ça fait d’avoir réalisé le meilleur temps lors de cette sélection ?

Je suis hyper content et assez fier, puisque cela faisait tout de même un an que je n’avais pas mis les fesses dans un baquet. Et puis ce résultat me motive pour l’étape suivante, après tout je me dis que j’ai toutes mes chances ! J’hésitais à venir à la finale car la distance (Nantes – Lyon) représente un coût non négligeable… Mais pour mon anniversaire, ma copine m’a proposé d’y aller, alors maintenant je suis encore plus motivé. En contrepartie, elle a réussi à me mettre une petite pression !

Quelles sont tes ambitions dans le domaine du pilotage automobile ?

La compétition est un rêve pour moi mais pour pouvoir rouler il faut des moyens, c’est là qu’est mon frein… L’autocross et en particulier le sprint car, représente le meilleur rapport prix/sensation. Nous terminons de retaper notre maison, ma copine et moi, puis nous aimerions monter un sprint car pour faire une « double monte ». Ce projet passera donc par une recherche de sponsors et beaucoup de temps, mais quand on aime on ne compte pas ! Le rallycross est également une discipline qui m’attire mais qui est trop inaccessible pour l’instant. Qu’importe la compétition, mon ambition première est de prendre un maximum de plaisir et si la performance est là, que demander de plus !?

Le mot de la fin ?

Florent, tu ne recherches pas un pilote prometteur pour promouvoir Evo Sprint l’année prochaine ?

 

Vous pourrez encourager Laurent, Maude et tous les autres pilotes lors de la finale du Volant, le 30 août à Verzé. On vous attend nombreux !