Le Team Evo Sprint dans le vif du sujet avec la reprise européenne - EvoSprint

Le Team Evo Sprint dans le vif du sujet avec la reprise européenne

Le Team Evo Sprint dans le vif du sujet avec la reprise européenne

Quelques semaines après des débuts remarqués sur le front du Championnat de France de Rallycross Supercar par l’intermédiaire de son pilote Florent Tafani, le Team Evo Sprint profite de ces derniers jours pour préparer la reprise du Championnat d’Europe FIA d’Autocross Buggy 1600 avec deux courses en une semaine en Allemagne puis en Lituanie. Deux courses qui s’annoncent déjà déterminantes dans la quête du titre du Champion d’Europe d’Autocross.

Florent Tafani a terminé sa saison 2015 avec le titre de Vice-Champion d’Europe avec le plus faible écart possible sur le Champion (un point, ndlr). Un résultat difficile à admettre tant le pilote Evo Sprint n’est pas passé loin de la consécration continentale, mais c’est également la confirmation du potentiel et de la pointe de vitesse de Florent Tafani. Logiquement, le pilote Evo Sprint a pris la décision de repartir pour une nouvelle campagne européenne. Et le moins que l’on puisse dire est que Florent a su s’entourer des meilleurs acteurs de la discipline avec le soutien du constructeur Peters AS qui met à sa disposition une monoplace alimentée par un moteur Ford Emming de 1600 cm3. La reprise s’annonce déjà déterminante avec le rendez-vous de Seelow en Allemagne puis la découverte d’un nouveau circuit à Vilkyciai en Lituanie cinq jours plus tard. Considéré comme l’un des favoris pour le titre cette année, le pilote du Team Evo Sprint ne cache pas sa détermination à quelques jours du coup d’envoi du Championnat d’Europe FIA d’Autocross.

Florent Tafani, pilote Buggy1600 Peters AS-Evo Sprint-RPower
« Le début de saison se rapproche à grands pas ! Si le Team reste le même que l’an passé, nous allons débuter le championnat avec une toute nouvelle monoplace. La séance d’essai que nous avions effectuée sur le circuit de Verzé m’avait mis en confiance en découvrant tout le potentiel de ce nouveau buggy, mais un abandon en championnat de France à Saint-Vincent-des-Landes a ralenti le développement de notre nouvelle arme. Depuis, nous avons beaucoup travaillé et il me tarde de retrouver l’ambiance de la course et profiter des premiers tours de roues lors des essais pour peaufiner mes réglages. Nous allons commencer par l’épreuve de Seelow, une course où j’ai pris la troisième place l’an passé après avoir dominé les manches qualificatives. C’est un circuit vallonné avec des portions terres dures ou meubles, un vrai casse-tête pour les pneus. Les supporters allemands vont tous soutenir René Mandel, leur pilote, il faudra être fort. Quelques jours plus tard, nous arriverons sur le circuit de Vilkyciai en Lituanie. Tout le monde va découvrir une nouvelle inconnue et il sera très important de montrer nos forces et nos capacités d’adaptation pour être compétitifs avant nos concurrents. De mon côté, j’ai profité de l’intersaison pour me préparer physiquement, ce qui me permet d’aborder cette reprise en pleine confiance. »